Rillieux la Pape

Photos gratuites et libres de droits

Rillieux la Pape, La montagne autrefois, Entretien et dépannage de votre ordinateur, La Dombes ou le Pays aux Mille Miroirs, les Rêves du Pays des Brumes, Ski Club de Rillieux la Pape et Locaneige - Glisse Nautic


 

 

Reportages photo

Photos de Rillieux la Pape

Photos des manifestations culturelles de Rillieux la Pape


- Carnaval 2012
- Cartes et vues aériennes de Rillieux la Pape
- Jours de neige
- L'ancienne mairie de Rillieux
- L'art dans la ville
- L'Espace Baudelaire
- La mairie de Rillieux la Pape
- Le parc Brosset
- Les berges du Rhône
- Les châteaux d'eau
- Les cultures
- Les gares de Rillieux la Pape
- Les illuminations
- Les places de Rillieux la Pape
- Les ronds-points
- Les quartiers et les rues de Rillieux la Pape
- Visions

Histoire de Rillieux la Pape et de ses habitants

- Photos de la construction de la Ville Nouvelle de Rillieux la Pape
- Le Fort de Vancia
- Le Général Diego Brosset
- La Montée Castellane
- Le Musée Agricole et Rural de Maxime Thevenin
- Photos de Rillieux autrefois

Divers

- Les artistes Rilliards

Liens

- Clubs sportifs, associations sportives, culturelles et diverses de Rillieux la Pape
- Annuaires des Villes et Villages de France
- Musées Agricoles

 
Dernière mise à jour : 15 Octobre, 2014 14:43
 

Fort de Vancia à Rillieux la Pape

 

XIXe siècle - La construction
XXe siècle - Les essais de la fusée EA 1941

XIXe Siècle - LA CONSTRUCTION
A la fin du premier Empire, et avec la menace d'invasions étrangères, deux couronnes de fortifications furent successivement construites autour de Lyon. La position de chacune d'elles étant déterminée par la portée des canons de l'époque, qui évolua au cours du siècle.
La première couronne, disposée dans un rayon d'environ 2,5 km autour du centre de l'agglomération, est mise en place de 1818 à 1830 sous la direction du général Rohant de Fleury; elle comprenait alors 15 forts.
La seconde couronne, implantée environ dans un rayon de 8,5 km autour de la ville, est érigée de 1875 à 1893, suite à la déroute française de la guerre de 1870 et à la chute de Paris. Elle comprenait 18 forts militaires (dont ceux du Mont Verdun, de Vancia, de Décines, de Bron et du Bruissin.)
Cette seconde couronne suit le dispositif de type Séré de Rivières, du nom du Général d'armée ayant théorisé cette organisation visant à empêcher que la ville ne puisse être l'objet d'un bombardement trop actif qui aurait entraîné sa reddition.
Le Fort de Vancia fut construit de 1872 à 1876.

LES ESSAIS DE LA FUSEE EA 1941
Dans les années 1930, une équipe du Service Technique de l'Artillerie dirigée par le colonel Jean-Jacques Barré (1901-1978), disciple de Robert Esnault-Pelterie, avait entrepris l'étude de moteurs-fusées à propergols liquides. Ces travaux furent interrompus au début de la guerre, mais, dès 1941, Barré les reprit dans la clandestinité. Ils concernaient alors la fusée EA 1941 (Engin Autopropulsé 1941) Fonctionnant à l'oxygène liquide et à l'essence de pétrole, c'est la première fusée à ergols liquides construite en France.

Les échecs des deux derniers essais, effectués au camp du Larzac les dix-sept et dix-huit mars 1942, étant imputés à l'organisation même du banc d'essai. Il est alors décidé de poursuivre les essais dans un autre lieu. Le nouveau point fixe est installé dans le Fort de Vancia.
Il est plus dégagé permettant donc au jet propulsif de moins chauffer la structure de l'engin. Rappelons qu'à cette époque le Larzac et le Fort de Vancia sont situés en zone libre.

6 juillet 1942
Le colonel Barré procède à un quatrième essai statique au banc.
Le moteur développe une poussée de six cent huit kilogrammes force pendant 0,6 seconde.
23 juillet 1942
Le colonel Barré procède à un cinquième essai statique au banc.
Cet essai n'est pas significatif.
12 août 1942
Le colonel Barré procède à un sixième essai statique au banc.
Le moteur développe une poussée de huit cents soixante kilogrammes force pendant 2,8 secondes.
24 septembre 1942
Le colonel Barré procède à un septième essai statique au banc.
Le moteur développe une poussée de 654,5 kilogrammes force pendant 10,9 secondes, c'est un succès complet.
03 octobre 1942
Après ces sept essais au banc et plus particulièrement après le dernier essai réussi, l'équipe de Barré décide d'effectuer des essais en vol. Pour des raisons évidentes de discrétion les essais ne peuvent se dérouler en France métropolitaine. Le choix se porte alors sur l'Algérie où la France dispose de vastes territoires. Une mission est donc effectuée par Barré à Beni-Ounif dans le sud oranais du 3 au 16 octobre 1942.

La fusée EA 1941

 

 

 

Si vous aimez cette page, merci de cliquer sur ce bouton pour la faire connaître aux autres internautes

 
Contact
A propos du site
 
Copyright © Paul C. Maurice
2004 / 2013